Pré-étude physique

Ecoulement laminaire ou turbulent

Pour des vitesses faibles les particules se déplacent selon des couches ordonnées les unes au-dessus des autres; l´écoulement est dit laminaire. Pour des fortes vitesses, l´écoulement se caractérise par des mouvements trois- dimensionnels, stochastiques et non stationnaires; l´écoulement est alors dit turbulent. Les vitesses varient avec le temps, autour de valeurs moyennes. Si l´on place des ventilateurs, l´écoulement créé sera turbulent du fait des fortes vitesses et de la vorticité. Si l´on élève les vitesses d´un écoulement ä l´origine laminaire, en dépassant une certaine limite survient la transition vers un écoulement turbulent.



L'écoulement turbulent sur ​​une balle

 

Les nouveaux ordinateurs surpuissants n`ont pas la puissance requise pour résoudre directement les équations du mouvement d´un écoulement turbulent dans le cas d´une application industrielle; c’est pourquoi on utilise des modèles pour la turbulence qui ne conservent dans les équations que les valeurs moyennées des oscillations temporaires de la turbulence. Ces modèles permettent de réduire l´ordre de grandeur du temps de calcul à des durées acceptables. Les codes de calcul CFD se différencient par différents modèles pour la turbulence et différentes approximations pour le profil de vitesse près des parois.

Conduction et convection

Dans un solide la chaleur est transportée par le phénomène de conduction, qui est caractérisé par le coefficient de conduction λ.
Dans un fluide en mouvement l´énergie se déplace aussi par le phénomène de convection, qui est caractérisé par le coefficient de transfert thermique α. Quand le liquide ou le gaz de refroidissement est pressé dans la machine, par exemple avec des ventilateurs, la convection est dite forcée.
Si le gaz de refroidissement n´est ni entraîné par des ventilateurs ni par la rotation d´un rotor, un écoulement lent peut se créer du fait des différences de densités résultant des différences de températures. Ce transport thermique est appelé convection libre; du fait de sa non stationnarité il doit être calculé de façon non stationnaire par la définition d´un écart de temps approprié.


Températures à la surface pour un moteur électrique,
  Modèle developpé par E-Cooling pour présentations

Avec la convection, le champ de températures du solide et de la surface avoisinante sont interdépendants,  c’est pourquoi ils doivent être calculés simultanément, on parle ici de transfert thermique conjugué.
Lorsque l´option transport thermique est sélectionné dans le logiciel de calcul, l´équation de l´énergie sera résolue en supplément de l´équation de la continuité et des équations du mouvement. Cette équation représente la relation entre les chutes de température, courants thermiques et gradients de vitesse, elle prend en compte la conduction ainsi que la convection.

rayonnement

Le transfert thermique peut avoir aussi lieu sans contact direct avec le rayonnement thermique dont l’intensité est définie par le coefficient de rayonnement de la surface . La densité de transfert thermique rayonnée depuis la surface d´un corps prend en compte les différences de température avec un facteur quatre, c´est pourquoi le rayonnement ne doit être pris en compte que pour de hautes températures ou en l'absence de convection forcée. L´option rayonnement doit être sélectionné dans le logiciel de calcul.

Nouvelles:
Article au sujet de E-Cooling dans la revue Engineering Edge.
(l’article aux pages 28-29)
 
  Une nouvelle page est disponible:

  hydraulique


Cette place est disponible pour publicité:
Téléphone: +49 30 2084 8483
ou écrivez-nous un E-Mail

Accueil  I  Conseil  I  Contact    I  haut de page